Ces pays sont situés un peu partout sur notre globe, et le ministère des affaires étrangères se permet de rappeler cette liste des zones rouges qu’il ne faut pas traverser…

Cette affaire de libération des otages français (et d’une otage coréenne et une américaine) a fait beaucoup de bruit, deux militaires français ayant été tués lors de l’assaut, ainsi que le guide lors du kidnapping.

Sur son site internet, la diplomatie française tient à jour ses conseils aux voyageurs, ainsi qu’une carte de ces régions à risque. La diplomatie française indique en rouge les secteurs formellement déconseillés aux voyageurs, en orange ceux déconseillés sauf raison impérative, en jaune ceux en vigilance renforcée et en vert ceux en vigilance normale.

Une grande zone de l’Afrique est concernée, beaucoup de pays sont donc à éviter :

En Asie, on parle de l’Afghanistan, d’une partie du Pakistan, de la Thaïlande, des Philippines, et de la Birmanie, mais aussi la région de Fukushima au Japon.

En Amérique centrale, les zones formellement déconseillées se trouvent au Mexique. Et en Amérique latine, elles concernent principalement les frontières de la Colombie, mais aussi le centre du Pérou.



Le Moyen-Orient n’échappe pas aux recommandations, avec Gaza, l’Irak, le Yémen, la Syrie…

L’Europe n’est pas non plus épargnée :

Alors, pour les vacances ? des idées ?




Laissez un commentaire plus bas, ou...

Continuez votre lecture

Suivant ➜



Comments

comments