Après les fausses affirmations du Maire de Nice, les réprimandes du président, ainsi que la pression mise à la victime à l’hôpital, on apprend maintenant que la compagne du mis en cause est chargée de l’enquête…

Médiapart (encore et seulement eux) révèle que la policière qui a été chargée de l’enquête préliminaire est la compagne du commissaire mis en cause dans cette affaire. Une enquête vraiment impartiale donc comme toutes les enquête de l’IGPN dont ont attent encore les résultats depuis le début du mouvements (les quelques une pas encore classées sans suite)

Tandis que les médias et le gouvernement tentaient d’étouffer l’affaire en laissant entendre que les policiers ne seraient pas directement impliqués dans la chute de Geneviève Legay – ce que des vidéos démentent – des journalistes du Monde révèlent dans un article les pressions dont a été victime la militante au cours de son hospitalisation selon les témoignages de sa famille.

La pression pour qu’elle change son témoignage :

.

Geneviève Legay gilet jaune a reçu des pressions sur son lit d'hôpital selon son avocat…



Publiée par Les Gilets Jaunes sur Mardi 26 mars 2019

.

Les conflits dans l’enquête :


.

Le policier mise en cause avait évoqué quelques regrets :

« Confronté ultérieurement aux images de vidéosurveillances, il s’est immédiatement reconnu dessus et a alors pu constater que l’homme qu’il pensait avoir poussé été en réalité Madame Geneviève Legay. »



 


Laissez un commentaire plus bas, ou...

Continuez votre lecture

Suivant ➜



Comments

comments