Comment dégouter le peuple de manifester ? L’enfermer, le gazer et frapper ceux qui essaient de sortir…

Pour l’acte 22 à Toulouse, les violences policières ont encore redoublé. Un usage de gaz complétement disproportionné, créant un brouillard dense et irrespirable, sur des personnes uniquement venues pour manifester leur mécontentement dans le droit fondamental à manifester.

Dans la foule, des jeunes, des vieux, des personnes faibles, mais tous en train de suffoquer voir de vomir tellement le corps en devient incontrôlable.

Une bonne technique de filsdeputerie consistait aussi à enfermer ce petit monde dans des nasses, les gazer et frapper ou étrangler ceux qui voudraient juste respirer. On atteint des niveaux de répression intolérable.

.

La densité du gaz est impressionnante, tout le monde suffoque :

.

Toute cette répression est intolérable, et ne peut constituer la seule réponse que le gouvernement propose à ce mouvement social sans égal depuis plus de 50 ans.


Laissez un commentaire plus bas, ou...

Continuez votre lecture

Suivant ➜



Comments

comments